C’est par une belle journée de soleil que ces deux garces vont se gouiner à l’ombre d’un cerisier. Ces chiennes ont des gros lolos et elles aiment le faire savoir. Toute poitrine dehors, elles déballent leurs pastèques et commencent à se caresser la choune sans modération. Elles mouillent comme il se doit et sortent de leur panier un vibro impitoyable. Elles vont se déglinguer la fente et ne s’en porteront pas plus mal. Elles couinent comme des filles et finiront par se brouter la pelouse à grands coups de langue. Hors d’elles, elles ne savent plus l’heure qu’il est.

Deux lesbos en chasse se godent sous un arbre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *